Présentation

Langue de travail : français – anglais (traduction simultanée)

Le colloque La dimension environnementale de l’IA au regard du droit des générations futures s’inscrit dans le cycle de conférences intitulé Penser le transhumanisme organisé de 2018 à 2021 sous l’égide de la Commission française de l’UNESCO. Ce cycle a permis d’organiser des auditions, des séminaires et des colloques afin d’appréhender les dimensions juridique, éthique, sociologique, mais aussi économique et industrielle du transhumanisme, et de confronter ce nouveau courant de pensée aux cultures du monde.

Cette rencontre internationale et pluridisciplinaire est organisée à Caen dans le cadre de la Chaire Normandie pour la paix et, du Pôle Risques Qualité et Environnement Durable de la MRSH (Université de CAEN), sous la responsabilité scientifique d’Emilie GAILLARD, Amandine CAYOL, Bénédicte BEVIERE-BOYER et Christian BYK.

Ce colloque permettra d’alterner tables-rondes et sessions de présentations de haut niveau autour de la dimension environnementale de l’intelligence artificielle à travers le prisme des devoirs et des responsabilités de l’humanité d’aujourd’hui envers les générations futures. Comment penser l’éthique de l’IA dans des limites environnementales raisonnables ? Quelles sont les conséquences environnementales de l’IA ? Quelle philosophie, quelle sociologie, quelles sciences dures au secours du transhumanisme articulé autour de l’IA appréhendé à travers ses externalités environnementales négatives, y compris à moyen et long termes ?

La participation d'intervenants de différentes régions du monde aura pour enjeu, à travers la diversité des cultures, un croisement d’analyses pluridisciplinaire sur le devenir de l'être humain à l’ère de la globalisation de l’IA et du déploiement du transhumanisme au 21ème siècle.

 

Organisation

  • Emilie GAILLARD, maître de conférences HDR en droit privé à Sciences Po Rennes, coordinatrice générale de la Chaire Normandie pour la paix
  • Amandine CAYOL, maître de conférences à l’Université de Caen Normandie, Institut Demolombe
  • Bénédicte BEVIERE-BOYER, maître de conférences-HDR à l’Université de Paris 8, Centre de recherches juridiques de Paris 8
  • Christian BYK, magistrat et président du comité d’éthique des sciences de la Commission française pour l’UNESCO, Secrétaire général de l'Association internationale droit, éthique et science

Avec l’aide de Eduardo Frileux, stagiaire de la Chaire Normandie Pour la Paix

Partenaires

  • Chaire d’excellence Normandie pour la paix (CNRS, Région Normandie, MRSH de Caen)
  • ARENES (UMR 6051)
  • Institut Demolombe (EA 967), Université Caen Normandie
  • Centre de recherches juridiques de Université Paris 8 (CRJP8)
  • Commission nationale française UNESCO – Programme « Penser le transhumanisme »
  • Association internationale Droit éthique et sciences (IALES)

Comité scientifique international :

line CASTETS-RENARD, Professeur de droit privé à l’Université  d’Ottawa, Chaire intelligence artificielle responsable à l’échelle mondiale (sollicitée), Michèle DOBRE, professeur de sociologie, Université Caen-Normandie, Yaoming HSU, professeur à l’Université politique de Taiwan (sollicité), Nathalie NEVEJANS, maître de conférences-HDR en droit privé à l’Université de Douai ; Wei WANG, maître de conférences à l’Université de sciences politiques et de droit de Chine (UPCL)

   

Partenaires

logos_part.jpg

Personnes connectées : 1